Atelier Vidéo et Résolution de conflits

Discipline : Communication / vidéo / théâtre / écriture

Intervenant·e·s : 1 ou 2 intervenant·e·s

Public : MJC, École primaires, Collèges, Lycées, IME, Centres pénitentiaires, Maisons de retraite.

Si les conflits sont parfois difficiles à gérer, c’est qu’ils mettent au jour des peurs et des contradictions intérieures. A chaque conflit, de nombreux personnages se confrontent et dialoguent… un peu comme dans un film ?

Cet atelier consiste en la réalisation d’un scenario unique tiré d’un conflit vécu au sein du groupe. Exprimé en pièce de théâtre ou en vidéo, il a pour objectif d’améliorer la connaissance de soi des participant·e·s et de faciliter la résolution du conflit par une mise à distance. La fiction présente chacune de nos personnalités, qui peuvent être autant de personnages. Mr rage, Madame jalousie, Mr sauveur sont des exemples de personnages à animer.

Cet atelier s’inspire librement des techniques de communication non violente (voir Marshall Rosenberg par exemple)

Les questions liées à la communication non-violente sont abordées, mais à travers un cas d’étude spécifique abordé en vidéo : comment mieux exprimer son ressenti, comment mieux comprendre les réactions émotionnelles de l’autre, comment ne pas « prendre pour soi » toutes les émotions exprimées par l’autre, comment appréhender le concept d’altérité.

Une super source d’inspiration à lire sur le sujet !

Déroulé de l’atelier vidéo « résolution de conflits »

  • Choix du conflit : au sein du groupe, la notion de conflit est abordée, tout comme celle de violence. Un conflit est choisi par les participant·e·s. Sinon, ils peuvent piocher un conflit dans une « boîte à conflit ».
  • Détermination des personnages primaires : au sein du conflit étudié apparaissent des désirs contrariés, des peurs révélées ou encore des contradiction intérieures. A partir de ces éléments, le groupe nomme ces personnages en fonction de leur propre imaginaire. Par exemple, un personnage colérique pourra s’appeler « capitaine Haddock », un personnage incompris « ET l’extraterrestre », etc.
  • Détermination des antagonistes : s’il y a conflit à l’extérieur, il y a souvent conflit à l’intérieur. Et oui, les personnages nommés ont souvent des antagonistes. Par exemple le capitaine Haddock se retrouve confronté à une maîtresse sévère, qui déteste les gros mots… d’où une certaine violence interne.
  • Scénario : une fois choisi les personnages, le groupe est divisé en plusieurs groupes qui vont travailler séparément sur des scènettes entre chaque personnage.
  • Résolution du conflit : il s’agit ensuite de trouver une issue au conflit en faisant dialoguer les personnages, en déterminant un compromis entre leurs différentes personnalités.
  • Jeu et tournage : chaque groupe va ensuite jouer la scène, ou l’enregistrer en radio selon l’envie, et la présenter aux autres groupes.
  • Vidéo résolution de conflits : une vidéo peut-être réalisée, qui servira ensuite à communiquer sur une des possibles résolutions d’un conflit spécifique. Exemple : « Que se passe-t-il quand on ne veut pas vous prêter un jouet ? »
Apprentissages :
  • Vivre ensemble
  • Vidéo
  • Théâtre
  • Écriture

Format d’atelier adaptable : 4 séances d’une demi-journée (10-15h)

Budget indicatif : 17 heures intervenant arts plastiques, 12 heures intervenant partenaire : 65€/hr/intervenant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s