Atelier Vidéo « Fake News » (complot)

Quoi de mieux pour ne pas se faire avoir par les ressorts des Fake News et autres vidéos de complots que d’en réaliser une par soi-même ?

Dans cet atelier, nous réalisons un reportage totalement « fake » sur un sujet choisi par les participants. Après avoir trouvé une information plausible, mais fausse, il s’agit de réaliser de fausses interviews, de trouver des images appropriées et de réaliser la voix off la plus crédible possible.

Objectifs :

  • Permettre aux jeunes de comprendre les enjeux de réalisation quant à la crédibilité des informations proposées et avoir un regard critique sur l’outil vidéo. Pour cela, la classe est séparée en groupes de 4 ou 6 élèves. Chaque groupe va réaliser sa propre vidéo de théorie du complot à partir d’une interview qu’ils « réaliseront » et d’une séquence d’images proposée par l’intervenant (exemple de thème : images sur le coronavirus, sur la finance, sur la géologie…).

Déroulé de l’atelier vidéo complot :


3h : diffusion de courts métrages de complots et fake news. Débat sur les complots dont les jeunes ont entendu parler.
3h : visionner différents montages de théories complotistes et en décoder les différentes facettes (voix omniprésentes, textes en superposition, détournement d’archives et d’interviews). Découverte du langage cinématographique : plan, séquence. Présentation de l’effet Kouletchov.
4h : jeu le vrai du faux. Trouver sur une suite d’extraits ce qui est du reportage, de la fiction et du documentaire et dire pourquoi. Présentation d’une séquence d’images qu’il faudra illustrer par une voix off racontant un complot en rapport avec les images.
4h : écriture de la voix off et des fausses interviews. Notion de montage de l’interview : quand le montage fait dire le contraire ou est détourné. Notion de deep fake – Réalisation par groupes des interviews. Notions de décor, réalisation d’une scène d’interview, dans la mesure du possible. En fonction des capacités de montage des groupes, des images peuvent être tournées puis ajoutées au montage.
3h : enregistrement des voix off. Techniques de langage et d’écriture journalistique. Structuration des vidéos complots.
4h : Montages et finalisation des projets sur les supports disponibles (ordinateurs, sinon ordinateur portable).
3h : diffusion des projets de la/des classes et débats. On interroge les questions déontologiques des journalistes, l’importance du croisement des sources, pourquoi ces histoires fonctionnent sur nous et les dérives qu’elles peuvent entraîner. Le débat peut s’ouvrir sur la question du contrôle de l’information et les connivences avec les pouvoirs politiques.


Vidéo réalisée : En fonction des compétences du groupe :

  • Un reportage faux crédible ou humoristique sur un sujet plausible.
  • Une séquence d’image sur un thème donné illustrée par une voix off avec une ou plusieurs interviews fausses ou détournées.
Compétences
  • Esprit critique
  • Tournage
  • Montage
  • Écriture

Un article paru dans le journal « La nouvelle république » !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s